Médiation animale et zoothérapie à la ferme en champs T

La médiation animale est un complément à des thérapies plus traditionnelles. Elle n'est pas restreinte au domaine médical, puisqu'elle s'étend à des questions sociales concernant les rapports avec autrui, l'éducation ou la délinquance. Elle est aussi utilisée dans le cadre de problèmes d'attention et de concentration, de dépréciation de soi, de dépression, de solitude et d'isolement. Les participants n'ont besoin d'aucune compétence particulière. Le contact avec l'animal a un effet calmant et apaisant.

Nous ne visons pas une guérison en tant que suppression de la maladie mais ciblons l'équilibre de l'individu. L'animal n'est pas un médicament et nous gardons à l'esprit la valeur fondamentale qui est : le bien-être de chacun et la découverte de l'autre.

“l’animal ne se nourrit d’attente idéalisées envers les humains,

il les accepte pour ce qu’ils sont et non pas pour ce qu’ils devraient être”.

Cette citation de B. Levinson, illustre très bien notre objectif ainsi que nos modalités de travail.

 

Comment ? Lorsque certaines fonctions sont altérées, l'animal de compagnie remplit auprès des personnes en question des fonctions cumulées: +substitut comportemental +agent intermédiaire +sécurité +soutient psychique et affectif +éponge d'émotions +soutient dans la plupart des handicaps.

 

L'animal apaise, protège, rassure, sécurise, enlève l'angoisse et l'anxiété. Nos animaux stimulent tous les sens à la fois. Ainsi le lapin, la chèvre, le poney, la poule, le cochon sauront faire en sorte que les personnes puissent: s'ouvrir aux autres, aller vers de l'autonomie, révéler des talents, devenir source de rêve de confiance et de plaisir, aider à grandir, révélateur d'émotions, permettre des sourires et des instants de complicités, bref un compagnon qui mène au bonheur.

 Pour tout individu, L’animal à un rôle important sur plusieurs plans spécifiques :sur le plan moteur, sur le plan psychomoteur, sur le plan sensoriel, sur le plan de la responsabilisation, sur le plan de la réactivation de la mémoire, sur le plan de la vie affective et relationnelle, sur le plan de la communication et du langage, sur le plan de la compréhension et de l'élaboration de la pensée.

"Plus on les connaît, plus on comprend notre place dans le monde vivant. Et cette place n’est pas tout à fait celle que l’on croyait ! Entretien avec le neuropsychiatre", Boris Cyrulnik .

CONTACTEZ-NOUS pour tous vos projets, nous construirons ensemble un programme de travail adapté à tous les budgets.